> fr > Laboratoires > GEOLAB, Université de Limoges

GEOLAB, Université de Limoges

Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale

MSH - GEOLAB UMR 6042 - 4 rue Ledru - 63057 Clermont-Ferrand cedex 1
Faculté des lettres et des sciences humaines – 39E, rue Camille Guérin – 87036 Limoges cedex

Limoges – Clermont Ferrand
Tél : 33 + (0)4.73.34.68.18 
Fax : 33 + (0)4.73.34.68.24
geolab@univ-bpclermont.fr

Site WEB de Limoges : http://www2.flsh.unilim.fr/recherche/spip.php?rubrique125

 

Identification de la structure

Laboratoire de Géographie Physique et Environnementale (GEOLAB)
UMR CNRS 6042
Etablissements de rattachement : Université de Limoges et Université de Clermont-Ferrand
Institut de rattachement : INEE
Institut secondaire : SHS
Groupe(s) de discipline : Géographie ; archéologie

Responsable/Directeur Laboratoire

Monsieur Jean-Luc Peiry, PU
Tél Tel : 33 + (0)4 73 34 68 22
Email : j-luc.peiry@univ-bpclermont.fr

Référent FREDD

Monsieur Eric Rouvellac, MCF
Tél 33 + (0)5 55 43 56 00 ou 33 + (0)6 70 29 89 45
Email : eric.rouvellac@unilim.fr

Personnels rattachés aux thématiques FREDD

Permanents

  • Professeurs et DR CNRS : 6
  • Maîtres de conférences et CR CNRS : 15
  • Ingénieurs : 6
  • Personnels techniques et administratifs
  • Personnels administratifs : 1,25

Non permanents

  • Doctorants : 20
  • Post-doctorants : 4

Projets rattachés aux thématiques de la FREDD

Equipe 3 « Capital environnemental »

  • « Capital environnemental - représentations, gestions et recompositions territoriales » Responsable : Eric Rouvellac. Membres permanents : C. Beaurain (PR), N. Bernardie-Tahir (PR), S. Guyot (MCF), F. Richard (MCF), E. Reymbaut (MCF), E. Rouvellac (MCF), F. Boumediene (IR)

AXE 3 « Environnement et risques sanitaires »

Le troisième axe de recherche de l’équipe est centré sur les liens complexes unissant environnement, capital environnemental et risques sanitaires. Qu’ils soient plus ou moins directement d’origine anthropique (dans le cas des pollutions industrielles par exemple) ou naturelle (pollutions cyanobacteriennes), ils interviennent dans les processus de valorisation et dévalorisation des territoires impliques par ces risques. L’approche envisagée ici consiste donc à mettre en regard la mesure et l’analyse du risque sanitaire territorialisé d’un côté avec la notion de capital environnemental de l’autre. L’articulation entre les deux constituerait alors une clef de lecture originale de la perception et de la gestion (au sens large) du risque sanitaire au regard d’un certain nombre d’autres impératifs (développement économique, bien-être, qualité des paysages), d’ailleurs parfois contradictoires entre eux.

Actions et programmes de recherche en cours ou en projet :

  • Activités extractives et screening sanitaire dans les logiques de bassin versants cumulés - 2011-2013 (Partenaires : Registre General des Cancers, InVs, IRSN).
  • Programme PESTICIDES : pour une géographie du risque sanitaire en viticulture et arboriculture (pomiculture et nuciculture) dans le grand sud-ouest - 2011-2016 (Partenaires : Fédération de l’eau, (PRES Limousin Poitou-Charentes).
  • L’hypothèse cyanobacterienne dans l’incidence et la prévalence de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et autres facteurs environnementaux - 2010-2014 (Partenaires : réseau labellisé INSERM 2009-2010 (en cours de reconduction) : « Réseau de méthodologie coordonné d’investigations des agrégats spatio-temporels de SLA » équipes de Grenoble (XTIMC-IMAG UMR CNRS 5525, CHU de Grenoble, PACTE UMR CNRS 5194), de Montpellier (CHU de Montpellier, Ecolag UMR CNRS 5119, IFREMER-IRD), de Limoges (CHU de Limoges, UMR Inserm 1094 Neuro-épidémiologie tropicale, GEOLAB UMR CNRS 6042), de Rennes (ECOBIO UMR CNRS 6553) et de Paris (UMR CNRS 7223 ENSCP)).

Mots clés : environnement, représentations, recompositions territoriales, valorisation, risques sanitaires, mobilités.