> fr > Laboratoires > CEREGE, Université La Rochelle

CEREGE, Université La Rochelle

CEntre de REcherche en Gestion, Management, Organisation et Société

Institut de Gestion
39 rue de Vaux de Foltier
170024 LA ROCHELLE Cedex 1
Tél. : 05 46 50 76 00 / Fax : 05 46 50 76 09
courriel : lr-mos@univ-lr.fr

 

Identification de la structure

CEntre de REcherche en GEstion - CEREGE
Type de structure : Équipe d’accueil - EA 1722
Établissement principal : Université de La Rochelle

Compétences / Savoir-faire

Domaine de compétences : Marketing, management stratégique et organisation, finance, système d’information, histoire de la gestion, management public, droit public

Responsable/Directeur Laboratoire

Monsieur Amaury Grimand, Professeur Université
Tél. : 05 49 45 44 99
Courriel : agrimand@iae.univ-poitiers.fr

Référent FREDD

Monsieur Jean Desmazes, Professeur Université - Équipe LR MOS
Tél. : 05 46 50 76 00
Email : Jean.desmazes@univ-lr.fr

Personnels rattachés aux thématiques FREDD

Permanents

  • Professeurs et DR CNRS : 1
  • Maîtres de conférences et CR CNRS : 11
  • Autres : enseignants-chercheurs associés :3

Non Permanents

  • Doctorants : 2

Projets rattachés aux thématiques de la FREDD

LR-MOS (Management, Organisation et Société) est l’une des équipes du laboratoire CEREGE (Centre de Recherche en Gestion, EA 1722), laboratoire co-accrédité des Universités de Poitiers, établissement principal, et de La Rochelle, établissement secondaire.
Le CEREGE est une unité de recherche de l’École Doctorale Sociétés et Organisations (ED 526) du PRES Limousin-Poitou-Charentes. Équipe de recherche en sciences de gestion (comptant 12 enseignants-chercheurs permanents, 3 enseignants-chercheurs associés, et 2 doctorants), LR-MOS est aussi porteur d’un axe transversal au sein du laboratoire, l’axe « Sciences de Gestion et Développement Durable ».

Cet axe s’appuie sur un double constat : (i) les savoirs déjà constitués des sciences de gestion peuvent être utilement mobilisés pour éclairer nombre de questions en suspens en matière de DD autant que pour participer à la conception et à la mise en œuvre des réponses susceptibles de leur être apportées ; (ii) inversement, et simultanément, les interrogations associées au DD viennent interroger les sciences de gestion sur de nombreux points et ces dernières ont sans nul doute beaucoup à gagner à se saisir de ces interrogations et à les intégrer dans leurs propres programmes de recherche.

Ainsi, au sein de la FREDD, l’équipe LR-MOS entend jouer ce rôle de mise en relation, « à double sens », des savoirs des sciences de gestion vers les questionnements du DD, de ceux-ci vers les programmes de recherche de celles-là.
Cette « posture » générale conduit à ce que l’équipe LR-MOS puisse, a priori, intégrer chacun des 3 axes de recherche du programme : risques chimiques, biologiques et sanitaires ; érosion et submersion ; impact, gestion et prévention du risque. Dans chacun de ces domaines, les diagnostics et les recommandations issus des sciences de la vie et de la terre n’auront de portées que s’ils débouchent sur des actions qui s’inscriront dans des politiques publiques mises en œuvre par des organisations de tous types (publiques, non gouvernementales, entreprises privées, réseaux de partenaires, etc.), politiques qui, pour réussir, devront parvenir, tout à la fois, à infléchir des stratégies d’acteurs collectifs et à accompagner des changements de comportements individuels. Se définissant comme discipline de l’action, de l’action collective finalisée, comme « ingénierie de l’organisation sociale », les sciences de gestion ont vocation à apporter leurs concours pour que cette mise en œuvre de l’action, toujours incertaine, se donne les meilleures chances de succès.
Trois thématiques de recherche (en rapport avec la problématique générale du DD) sont dès à présent explorées par l’équipe LR-MOS et peuvent venir conforter les recherches interdisciplinaires susceptibles d’être initiées dans chacun des 3 axes retenus par la fédération :

  • Étude et modélisation du comportement individuel : ressorts et conditions de l’émergence et de la généralisation des comportements « éco-consommateurs et durables » ;
  • Les nouveaux modèles économiques de création de valeur de la croissance verte, des NTIC et du Développement Durable ;
  • Le management public du Développement Durable : continuités et mutations de l’action publique territoriale

Contrats de recherche
ISM (Institut Supérieur des Métiers) : L’éco-artisan dans la croissance verte. Responsables : J.Desmazes et I.Sueur
Chambre des Métiers 17 : Étiquetage écologique ; cas dans la boulangerie. Responsables : J. Lallement et F. Euzéby
ADEME : Programme de recherche sur les déchets (en collaboration). Responsable pour l’ULR : F. de Ferran
Ministère de la culture : L’achat en ligne de spectacles vivants. Responsables : J. Lallment et F. de Ferran