La Fédération offre différents niveaux de formation à la recherche et pour la recherche aux niveaux pré-doctoral, doctoral et post-doctoral.

L’offre de formation des établissements qui se veut en adéquation avec les thématiques et les recherches transdisciplinaires menées par la Fédération est proposée au personnel académique ou aux professionnels du monde socio-économique.

Au niveau pré-doctoral, les établissements proposent un choix de formations en master adossées aux travaux menés dans la fédération.

L’Université de La Rochelle propose une formation transdisciplinaire en master « Sciences pour l’Environnement », qui a pour vocation de former des spécialistes de l’Environnement par une double approche propre aux sciences de la terre et de la vie (biologie des populations, géosciences, connaissance des écosystèmes), et aux sciences sociales (interactions milieux et sociétés, représentations de la nature et politiques publiques, histoire et dynamique des paysages, droit et gestion de l’environnement).
Après un M1 commun, cette formation compte 4 spécialités de M2 sur le site de La Rochelle :

  • M2 Gestion des écosystèmes anthropisés
  • M2 Management environnemental
  • M2 Ecologie et dynamique des littoraux
  • M2 Géographie appliquée à la gestion des littoraux

et 2 spécialités co-habilitées entre les Universités de La Rochelle, Limoges et Poitiers :

  • M2 Gestion des eaux à l’échelle du bassin versant portée par l’université de Limoges
  • M2 Qualité et traitement de l’eau, portée par l’université de Poitiers

L’Université de La Rochelle développe également une formation spécialisée en droit de l’environnement avec le Master 2 Cadres territoriaux et environnementaux qui prépare les étudiants à aborder la problématique environnementale en lien avec les politiques publiques d’aménagement du territoire, du droit des collectivités locales et du droit européen et international. Une orientation particulière de la formation est accordée au droit du littoral.

L’Université de Limoges propose depuis de nombreuses années une formation au niveau master qui s’appuie sur les unités de recherche dans le domaine de l’environnement. Le Master « Chimie, Contrôle et Protection de l’Environnement » constitue l’unique offre de Chimie et Environnement de l’Université de Limoges.

L’Université de Poitiers propose un master 2 « Droit de l’environnement industriel » qui travaille sur l’ensemble des questions relatives à la règlementation relative à l’industrie et notamment sur les questions de l’eau. Elle s’investit particulièrement sur la formation aux risques par l’Institut des risques industriels assurantiels et financiers sur son site de Niort. Il délivre notamment une formation de master en « Management des risques industriels et environnementaux » qui permet d’acquérir les fondamentaux du management intégré QSE ainsi que du Développement Durable, en s’appuyant sur les outils managériaux de la qualité et les sciences du danger et de l’environnement. Cette université est également porteuse des masters 2 :

  • « Matériaux naturels, eau & expertise environnementale » qui délivre des connaissances fondamentales dans tous les domaines des Géosciences de surface et de sub-surface,
  • « Biomolécules, catalyse et environnement » qui initie les étudiants à la recherche dans les domaines de la chimie des biomolécules, de la catalyse et de leurs applications et leur permet d’approfondir autant les aspects appliqués et industriels - importants dans ces domaines - que les aspects fondamentaux.
  • « Chimie et microbiologie de l’eau » qui forme des chercheurs dans les domaines de l’eau, traitement des eaux de consommation, dépollution des eaux usées urbaines et industrielles, ainsi que dans la gestion des ressources en eau.

Au niveau des études doctorales, la fédération de recherche FREDD FR3097 constitue aujourd’hui le socle de l’École Doctorale Sciences pour l’Environnement « Gay Lussac » co-habilitée entre les universités de La Rochelle, Limoges et Poitiers

Sujets de thèse proposés

La formation professionnelle ou continue est assurée par la Maison de la Réussite et de l’Insertion Professionnelle ou directement par le personnel de la Fédération.